• L'espoir fait vivre (3/5 - Lemon - interdit aux - 16 ans)

    Chapitre 10 : L'espoir fait vivre (3/5)

     

    **chapitre lemon**

     

    A lire uniquement si vous avez plus de seize ans (ou même dix-huit ans). Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité et les mœurs des plus jeunes.

    oops

     

    Quand elle revint à elle, Nora était toujours allongée sur le sol là où elle était tombée. Se redressant, elle resta assise en voyant Voldemort était là, installé dans le fauteuil, il parcourrait les pages du livre qu'elle était entrain de lire quand... Elle eut les frissons, et ne préféra pas penser à cet événement. La petite sorcière leva les yeux vers lui, et sentit une profonde tristesse, le corps encore tendu par la souffrance, à moins que ça ne soit d'excitation.

    - Tu as des lectures intéressantes, Nora? Le chiffre sept, hein? Pourquoi?

    - C'est bien le nombre d'Horcruxes que tu... commença-t-elle avant de se rendre compte de qu'elle était entrain de dire.

    Elle parvint à échapper au regard intense et violent du Seigneur des Ténèbres, en baissant la tête, mais le mage noir ne semblait pas être du même avis. Une main, sous sa mâchoire, il la souleva du sol comme si elle n'était qu'une plume. Ses pieds ne touchaient plus le sol, et Voldemort recula de quelques pas, et la jeune fille sentit le froid du mur, entrait en contact avec son dos, malgré la présence de sa petite robe blanche. Elle gardait obstinément les yeux fermés et la bouche pincée, mais les longs doigts fins de Tom vinrent caresser ses lèvres, et Nora les ouvrit presque malgré elle. Puis la bouche de Voldemort vint attraper la sienne. La petite sorcière se sentit plongée dans un profond abysse, elle se sentait perdue, mais l'excitation la gagnait. Son baiser n'avait rien de romantique, au contraire, il était intense, violent, exigent et impérieux. La langue du mage noir jouait avec la sienne, et Nora se sut vaincue, avant d'avoir entamé la lutte, ni même y penser. Leurs langues adoptèrent un rythme commun alors que les corps se fondaient l'un dans l'autre. Celui de la jeune fille s'embrassa, et elle se retrouva à bout de souffle, et elle tomba sur la poitrine de Voldemort, complètement à sa merci. Elle s'abandonnait à lui! Ses seins dressés, pointé à travers son vêtement et entèrent en contact avec l'étoffe de la robe de sorcier de Tom.

    Elle gémit doucement dans le creux de son cou, elle voulait reprendre son souffle. Mais le mage noir lui tira les cheveux vers l'arrière pour reprendre sa bouche. La passion s'empara d'elle, et se plaquant plus fort contre lui. Elle savait qu'elle était déjà perdue, qu'elle allait perdre la raison, pour laisser la folie du désir s'emparait d'elle, et elle ne lutta même pas contre ça. Elle voulait tout de lui, et tout de suite, Nora avait envie de faire l'amour avec lui, avec Tom. La jeune fille leva les bras pour les enrouler autour du cou de l'homme qu'elle aimait. Elle sentit son cœur tambourinait dans sa poitrine, et eut l'impression que des torrents de feu courraient en elle, alors qu'il l'embrassait avec force et sauvagerie. Il la souleva pour prendre un mamelon des seins de la jeune fille entre ses lèvres, à travers le tissu fin de sa robe. Nora gémit et se laissa à aller, il posa sa min sur sa nuque, pour caresser son cou. Il déchira sa robe, et reprit son sein pour le mordiller, et un éclair de plaisir traversa la jeune fille, de part en part, puis une boule de chaleur se lova entre ses cuisses. Le seigneur des ténèbres glissa un genou entre ses jambes, pour l'obliger à les écarter, ce qu'elle fit impatiente. Sentant son sexe dressé se pressait contre son ventre, elle gémit d'excitation. La main de Voldemort descendit vers son intimité, il écarta sa culotte et ses doigts caressèrent l'entrée de sa féminité, elle sursauta surprise, mais se laissa aller à ses caresses. Il faisait des petits cercles autour de son clitoris, il écarta ses replis intimes d'un geste autoritaire et contrôlé. Elle poussa un cri étouffé, et sentait un incendie ravageur l'emportait. Elle se cambra, l'invitant à prolonger son plaisir, il insinuant un doigt en elle, d'un mouvement assuré et possessif. Dessinant des arabesques taquins autour de sa féminité, elle se mit à jouir, et gémit de plaisir, un orgasme explosa en elle, telle une vague de plaisir infini. La bouche du mage noir n'était en resté et continuait de lui torturer les seins.

    Elle n'avait même plus conscience de ce qui se passait autour d'elle. La jeune fille plongea dans le plaisir et l'oubli, en oubliant presque de respirer, si elle mourait de plaisir, et bien qu'il en soit ainsi. Elle entendit un vague bruit déchirement, elle soupira d'extase sous les caresses des doigts de Voldemort sur son point de désir, et ses lèvres sur ses seins. La petite sorcière posa timidement les mains sur son torse, pour lui faire partager son plaisir, mais il lui prit les poignets et la fixa d'un regard intense. Nora les renoua donc derrière sa nuque, et glissa sa tête au creux de son cou, tentant de reprendre son souffle. Quand elle sentit la main de Tom se glissait à nouveau entre ses cuisses et recommençait à la caresser, elle se pressa contre ses doigts, et poussa un cri de plaisir, quand il la pénétra avec un doigt. Alors elle succombait à un autre orgasme qui l'emportait au delà de tout! Il la souleva par les hanches, et la tenait fermement, elle referma les jambes autour de sa taille, et plaqua son corps contre le sien, jusqu'à ce qu'elle sente son sexe pressé sa chair en feu. Elle sentit l'extrémité de son pénis à l'orée de son sexe. Alors qu'il la pénétra avec force, et entra jusqu'à ce qu'il soit complètement en elle. Nora sentit une violente douleur, une brulante douleur, et lui mordit l'épaule en criant. Il lui tira les cheveux pour l'éloigner et son dos cogna durement contre le mur.

    Il tenait toujours ses cheveux et captura ses lèvres. Elle accueillit son baiser avec des frissons qui la secoua et lui parcourut le corps de bas en haut. Il l'embrassait ardemment, sauvagement et violemment. Nora sentit sa langue cherchait la sienne et leur baiser se fit plus charnel et avide. Il saisit son menton, dans sa paume, et son baiser se fit plus brutal, sans concession, elle devait donner tout son être, et elle sut qu'elle était à lui, pour toujours. Leurs langues s'unirent. Il commença un va-et-vient, et Nora gémit doucement, sursautant, mais prête à l'accueillir plus en elle. Il s'enfonça en elle, puis se retirait lentement avant de replonger à nouveau. Elle était au bord de l'extase, et il continuait à aller et venir en elle, à un rythme de plus en plus rapide et violent. Elle resserra les jambes autour de la taille du mage noir, posant ses mains sous les fesses de la jeune fille, il accéléra le tempo, ses poussés se firent de plus en plus vives, de plus en plus fortes. Elle savoura cette plénitude qui l'emplissait, et sentit au bord de l'extase. Et pourtant, il s'arrêta, et il la maintint là, un moment sans bouger, il ne laissant même pas bouger. La frustration était entrain de la gagner, elle gémit de contrarié, et de questionnement. Elle encercla le cou du mage noir plus fort, et posa sa tête dans le creux de son cou, il posa une main dans ses cheveux, et reprit l'assaut. La montée du plaisir était si intense, et si dévorante, qu'elle ne put s'empêcher d'accélérer le rythme, il continuait de la prendre fougueusement encore et encore. Frissonnant, se cambrant, et haletant de plaisir, elle sentit le plaisir montait en elle. Leurs corps se mouvaient dans une folle frénésie, rapide et violente.

    Elle frémit contre lui, et tremblant comme son corps entier fut parcouru par une explosion de lumière. L'orgasme violent telle une vague déferlante qui balaie tout sur son passage, sa raison, ses pensées, son être ne laissant que le plaisir. Elle poussa un petit cri, tandis que son corps et son esprit étaient emportés, et roulés dans des déferlantes d'un plaisir qui lui coupa le souffle. Quelques secondes plus tard, ce fut lui qui poussa un cri jubilatoire, et de victoire. Le corps de Nora était agité par de délicieux spasmes, elle se laissa aller, reput, mais quelque part, elle n'était pas rassasiée. Elle avait le vertige, et renonça à réfléchir, savoura encore toutes ses sensations qui lui parcourrait le corps. Dans un geste désespéré, elle s'accrocha à lui aussi fort qu'elle le put, elle voulait encore plus, que ça ne s'arrête jamais. Elle ne voulait pas affronter le moment, où la raison reprendrait ses droits. Son amant était brutal, violent, passionné, sauvage, presque bestial, mais elle aimait ça, aussi horrible que peut être ce désir. Il caressa ses jambes, et attrapa ses hanches pour la détacher de lui. Elle se laissa glisser le long du mur, telle une poupée de chiffon, remit sur ses pieds, elle chancela. Il s'écarta d'elle, et elle tomba au sol, les yeux perlés de larmes, le corps encore frémissant de désir. Elle tira sur le tissu pour cacher ses seins, et replia les jambes pour protéger son intimité. Elle porta sa main à sa bouche, déboussolée par l'expérience qu'elle venait de vivre. La plus incroyable! La plus belle! La plus folle! La plus terrifiante! Elle sentit son ventre se contractait sans savoir si c'était encore de l'excitation, ou de dégout. Nora leva les yeux pour voir la porte se refermait sur Tom. Elle ramassa sa culotte et s'enfuit à son tour dans sa chambre, où elle pleura tout son soul.

    Cette expérience a été incroyable, je suis terrifié par la douleur, et les sensations que j'ai ressentit dans les bras de cet homme, si horrible. Et pourtant, j'ai aimé ça, oh oui, vraiment, et je recommencerais si il le voulait, et je me dégoute pour ça.

    Ces quelques mots jetaient sur son journal intime furent les seuls pour parler de ce qu'elle venait de vivre avec Tom.