• L’erreur de Nora et les âmes-soeurs (2/4)

    L’erreur de Nora et les âmes-soeurs (2/4)

     

     

    Les jours suivants furent normaux, Nora n’avait plus le droit de sortir du manoir, en théorie. Elle pourrait sans doute le faire, en transplanant avec Wiskhey, par exemple, qui n’était pas concerné par le sort anti-transplanage que le mage noir avait installé sur le manoir, et il était le seul à pouvoir entrer et sortir du manoir de cette façon. Mais elle avait « peur » de sortir sachant qu’elle risquait de ne pas pouvoir y revenir, et elle ne voulait pas le quitter. Bloquée dans le manoir, Nora avait décidé de le visiter de fond en comble et surtout de découvrir ce qu’il y avait derrière cette porte. Voldemort avait réouvert son coin, et Nora profita du sommeil de ses enfants et de l’absence de Tom pour y monter.

     

    Elle passa la première porte pour se retrouver dans le bureau, elle espérait y trouver la clé de l’autre porte. Elle se mit à fouiller en espérant ne pas laisser trop de traces de son passage. En fouillant la pièce, elle tomba sur un livre qui l’intrigua, puisqu’il parlait des âmes sœurs.

    La jeune femme le prit et s’installa dans le fauteuil, et commença à lire. Le premier chapitre parlait de l’âme, de ce que s’était. Rien n’était mentionné sur les Horcruxes, mais il parlait quand même du pouvoir de l’âme dans un sens général.

     

    L’âme d’une personne, habite dans le corps, il est le « soi » qui agit à travers lui.  Lorsqu’il reçoit l’âme, le corps acquiert la vie, la vue et l’ouïe, la pensée et la parole, l’intelligence et les émotions, la volonté et le désir, la personnalité et l’identité.

     

    Une âme est le moteur de la vie, mais aussi le « pourquoi » de l’existence : Son « identité profonde, sa raison d’être ».

     

    Les âmes humaines ont cinq niveaux :

    Nefech est l’âme en tant que moteur de la vie corporelle.

    Roua’h est l’être émotionnel et la « personnalité ».

    Néchama est l’être intellectuel.

    ‘Haya est l’être suprarationnel, le siège de la volonté, du désir, de l’engagement et de la foi.

    Yé’hida évoque l’essence de l’âme : son unité avec sa source qui est l’essence singulière de « Dieu », d’un « Tout ».

     

    Le chapitre 2 parlait des âmes-sœurs et effectivement cela n’avait pas grand-chose à avoir avec « l’amour ». Il y avait deux théories, la première était celle que Dumbledore avait donné où les Dieux ayant « peur » d’une créature à quatre jambes, quatre bars, et deux têtes, brisés en deux par la magie de Zeus.  Mais il y avait une autre théorie, ce serait des êtres incarnés qui se suivraient au fur et à mesure des vies, grâce à la réincarnation. Les âmes sœurs seraient donc un groupe d’individus qui resonneraient au même niveau, ou à la même fréquence.

    Nora aimait bien cette idée parce que cela voulait dire qu’après sa mort, elle se réincarnerait et retrouverait Tom et les enfants. Donc effectivement le fait qu’elle soit amoureuse de Tom, n’était pas entièrement dû au fait qu’ils soient des âmes sœurs. Mais cela devait bien donner plus de force à ce lien.

     

    Nous sommes des êtres incarnés sur Terre, et avons beaucoup de compagnons d’âme, dans la vie, ils sont là pour nous éveiller, ou même nous défier afin que notre âme puisse évoluer vers un état de conscience plus élevé. Et certaines rencontres sont spéciales, et développent des relations profondes, paisibles et joyeuses.

     

    Les âmes sœurs se rencontrent finalement souvent car les âmes s’incarnent en groupe, se retrouvant ainsi de vie en vie. Il y a donc des attirances, des affinités vibratoires qui se créent et que nous reconnaissons car ces âmes ont vécu des expériences communes très fortes. Les âmes sœurs sont donc des individus qui résonnent au même niveau ou à la même fréquence que nous. Comme tout dans la vie est composé d’énergie, nous nous sentons souvent attirés par elles : une sensation magnétique, de connexion instantanée. Ainsi ces âmes sœurs peuvent être un père, une mère, un frère, un mari, un ami… avec lequel vous avez expérimenté un amour profond dans plusieurs vies.

     

    Le troisième chapitre parlait de reconnaître son âme sœur, et le quatrième de vivre avec son âme-sœur ou ses âmes-sœurs.

    • Vous ressentez un lien spirituel profond avec cette personne, comme si vous le connaissiez depuis longtemps, lut-elle à voix haute.

    Elle avait effectivement « reconnu » Tom, mais elle avait toujours cru que c’était parce qu’elle avait « vu » le sorcier. Mais c’était peut-être les deux. En tout cas, elle ne regrettait pas d’avoir lié sa vie, son destin et son âme à Tom.

    • Vous communiquez sans avoir besoin de parler, vous semblez vous comprendre et avoir une façon similaire de penser, continua-t-elle.

    Elle était plus ou moins d’accord, puisqu’elle n’avait pas l’impression de penser de la même façon que Tom. Elle ne pensait pas au meurtre comme moyen de parvenir à une fin.

    • Votre relation est intense : les sentiments, émotions sont captés immédiatement. Vous êtes sur la même longueur d’onde. Votre relation est stimulante, et pour faire apparaître des choses que vous ne saviez pas, lut-elle.

    Tom lui avait dit qu’elle lui inspirait des choses, bon même si … le meurtre n’était pas trop ce qu’elle voulait lui inspirer.

    • Il y a comme une paix intérieure à son contact, vous avez une grande relation de confiance, dit-elle.

    Pour sa part, c’était vrai, elle avait une totale confiance en lui, elle espérait que c’était réciproque, il y avait quand même des signes. Puisqu’il lui avait quand même confié ses Horcruxes à un moment où il était le plus démuni. Nora était contente d’en savoir plus sur le lien qu’elle partageait avec Tom, même si ça n’expliquait pas comme Dumbledore avait pu le retrouver.

     

    Le chapitre suivait, fit perdre le sourire à Nora : Comment briser le lien entre deux âmes-sœurs ?

    Apparemment il faut couper les 7 chakras qui relient les âmes grâce à un « ciseau ». Il y avait un rituel pour faire apparaitre les liens qui reliaient l’un à l’autre.

    Le premier est le chakra-Racine, nommé Muladhara, qui vient des mots Mula, qui signifie racine et Dhara, que l’on peut traduire par soutien. C’est le premier chakra il a pour rôle de vous connecter à la terre mère. Il se trouve au niveau du coccyx.

    Le deuxième est le Chakra-sacré – Svadhishana qui se traduit par « la place du moi ». C’est le chakra de votre identité, qui vous êtes et ce que vous faites. Ce chakra vous apporte l’énergie créative pour profiter de la vie. Il est le foyer de l’énergie créatrice. Il se trouvait vers le nombril.

    Le troisième est le Chakra-Solaire, Manipura qui se traduit par « gemme lustrée ». C’est dans ce chakra que naissent la confiance en soi et l’identité. Il se trouve au centre de la poitrine.

    Le chakra suivant, est le chakra du Coeur ou Anahata, qui se traduit par « indemne » « non frapper non blesser ». Ce chakra est l’endroit où votre amour, votre compassion et votre gentillesse sont renforcés. Il se trouve au niveau du cœur.

    Le 5e chakra est le chakra de la gorge ou Vishuddha qui se traduit par « très pur ». Ce chakra donne une voix à vos vérités personnelles « ce que vous voulez dire au fond de vous, ce que vous pensez. Il se trouve au niveau de la gorge.

    Le 6e chakra est le Chakra Ajna du Troisième Œil, il se traduit par « au-delà de la sagesse ». Ce chakra ouvre votre esprit au-delà du monde matériel et des 5 sens. Il se trouve sur le front, entre les deux sourcils.

    Et le dernier chakra est celui de la Couronne ou Sahaswara, qui se traduit par « mille pétales ». Ce chakra est l’énergie pure de la conscience. Le 7e chakra est la réalisation absolue.

    • Nora, fit la voix de Tom.

    La jeune femme leva la tête vers lui, il ne semblait pas être en colère, il devait avoir l’habitude qu’elle fouille et espionne… tout le temps.

    • Tu as envisagé de couper notre lien ? demanda Nora en tournant le livre vers lui, dévoilant un dessin de deux personnes reliées par les 7 liens.

     

    • Lève-toi ! dit-il d’un ton dur.

    Elle se leva et il vint pour se mettre en face de lui, et il commença le rituel pour dévoiler les liens. Le premier à apparaitre fit un fil vert entre eux qui les relié au niveau du cœur. Le second fut orange, au niveau de leurs nombrils. Le troisième fut le bleu clair, au niveau de la gorge. Le quatrième est rouge au niveau du ventre, le cinquième était bleu foncé au niveau de leurs fronts. Le sixième était marron au niveau du centre de la poitrine, et le septième fut le violet qui venait de leur sommet de la tête.

     

    • Ils sont tous intacts ! Tu ne les briseras pas, n’est-ce-pas ? demanda Nora.
    • Non ! répondit sèchement Voldemort.

    Nora soupira de soulagement, elle n’avait pas peur de mourir, mais briser ce lien, et se retrouver seule sans lui, cela la terrifiée bien plus que la mort. La jeune femme fit quelques pas pour venir se blottir contre Tom. Elle posa sa tête contre la poitrine de Tom, et encercle sa taille avec ses petits bras.

    • Je veux que tu restes avec moi. Ne pars pas, ne me quitte pas, ne m’abandonne pas, fit la petite sorcière.

    Le mage noir posa une main sur la tête de la jeune femme.