• Joyeux Noël (1/4)

    Chapitre 9 : Joyeux Noël (1/4)

    oops

    Sirius tirait la jeune fille pour la mettre à l'abri, il l'avait retrouvé, et c'était comme retrouver le soleil, et sa chaleur.

    - Sirius ! cria-t-elle

    - Quoi ? répondit la jeune Black.

    Il se tourna vers elle, et vit qu'elle indiquait une direction, suivant son doigt, il vit que Peter se tenait devant eux, les empêchant de passer. Il mit la petite sorcière derrière lui pour la protéger, et engagea le combat contre Queudver, son ancien ami, qui l'avait trahi et causé la mort de James et de Lily.

    - Queudver, j'attends ce moment depuis si longtemps ! fit-il avec le sourire, ravi de pouvoir enfin venger ses amis.

    Le duel dura longtemps, mais il ne faisait plus attention à ce qui se passait autour de lui, dos au reste de la bataille, il ne savait pas ce qui s'y passé. Peter partit en courant, et Sirius se retourna pour le suivre, quand il vit la jeune fille, les bras tendus entre lui, et Voldemort. Le temps semblait comme suspendu, attendant la réaction du mage noir.

    - Nora ! murmura-t-il, mais avant d'avoir eu le temps de tenter quoique ce soit, le mage noir attrapa la petite sorcière, et disparu en transplantant avec elle.

    Sirius se sentait à nouveau dans le froid, il regarda sa main qui avait lâché celle de la jeune fille. Les Mangemorts disparurent tous en un clin d'œil, ne restant que les membres de l'ordre et les aurors. Il s'avança vers Dumbledore et de ses amis.

    - J'ai perdu Nora ! se lamenta-t-il d'un air las et désespéré. Il va la tuer ? demanda-t-il à Dumbledore vraiment inquiet

    - Non, je ne pense pas, ii l'avait voulu, il l'aurait fait ce soir, il ne l'aurait pas amené avec lui ! répondit la vieux sorcier en regardant ses amis, les membres de l'Ordre se réunir autour de lui.

    Il manquait deux têtes qui avait disparurent durant la bataille, enfin trois si on comptait celle de Severus Rogue, qui n'était pas venu aux combats de ce soir.

     - Où sont Fletcher et Turner ? demanda Dumbledore

    -Turner est mort, Greyback l'a eu ! répondit Fol'Oeil en faisant tourner son œil magique dans tous les sens. Quant à Fletcher, il s'est enfui au début de la bataille, je ne sais même pas pourquoi nous l'avons amené ! ajouta-t-il

    - Retrouvons-nous au QG dans une heure ! fit Dumbledore dans un soupir. Alastaor, occupez-vous de Turner, voulez-vous ?

    - Bien sûr Dumbledore ! répondit le concerné dans un hochement de tête avant de l'éloigner de son pas clopinant.

    Sirius regardait le lieu où Nora et le mage noir avaient disparu. Il soupira et espérait qu'elle allait bien, qu'elle n'était pas blessée, et qu'elle ne se ferait pas tuée. C'était la deuxième fois qu'elle lui sauvé la vie, au péril de la sienne. Les membres de l'Ordre partaient les uns après les autres, ainsi que les aurors. Bientôt ne restait que Dumbledore et un autre auror pour surveiller les lieux en cas d'une autre attaque, et aussi pour attendre l'arrivée des oubliators qui effaceraient la mémoire des quelques moldus qui avaient assistés à l'événement de la soirée.

    Mais le directeur de l'école n'était pas resté pour ça, il tenait à se rendre dans cette grotte, même si l'horcruxe de Voldemort ne s'y trouvait plus après cette visite. Il entra dans l'antre sombre et fit le même chemin que Tom et la petite sorcière. Et compris vite que c'était elle qui avait dû payer l'entrée avec son sang, cela expliquait son état. Il trouva la barque, le bassin de pierre, et les inferis. Aucun doute n'était permis, un Horcruxe avait été caché ici.

    Une heure plus tard, Dumbledore arriva à Square Grimmaud, et se rendit directement dans la cuisine, lieu de la réunion où tous les membres de l'ordre étaient rassemblés autour de la table. Molly, qui n'avait pas assisté à la bataille, avait préparé un repas pour tous, et les réconforter.

    - Professeur Dumbledore ! salua Molly, pendant que celui-ci s'installait à une place

    - Que Voldemort et TJ… Nora faisaient là bas ? demanda Sirius précipitamment

    - Cette gamine semble inquiéter le Ministère ! comment Kingsley, elle intrigue quelques personnes, ajouta-t-il lui aussi intrigué.

    Dumbledore resta un moment silencieux, il connaissait beaucoup de secret sur la jeune fille, et se demandait ce qu'il était prudent de dire, et ce qu'il ne pouvait pas partager avec l'Ordre.

    - Nora est effectivement une personne intrigante, mais elle n'est pas dangereuse ou malfaisante. Elle est malheureusement dans une position peu avantageuse. Ce soir, Voldemort s'est servit d'elle, pour un acte de magie très noire.

    - Elle va bien ? s'écria Sirius en colère contre le mage noir, mais un peu contre lui-même également

    - Je suis sûr que Severus, nous fera parvenir des informations à ce sujet ! fit la vieux sorcier en se tournant vers le concerné qui hocha simplement la tête.

    - Quel acte de magie noir ? demanda Dawlish

    - Je ne saurais vous le dire ! répondit le Directeur, même s'il avait une petite idée. Votre soupe est très bonne, Molly ! annonça-t-il d'un seul coup qui fit presque sursauter tout le monde, mais Dumbledore souriait, le regard pétillant comme à son habitude.

    - Euh…. Merci ! répondit Mme Weasley prit un peu au dépourvu par ce compliment.

    - Pourquoi Voldemort a-t-il un comportement envers cet enfant ? Pourquoi ne l'a-t-il pas tuer ? demanda Kingsley à nouveau, il semblait avide de réponse, et le vieux sorcier semblait avoir souvent les réponses à tous.

    - Nora a un don incroyable, elle attire les gens par sa gentillesse, sa confiance, sa naïveté pourrait-on dire. Son amnésie a été causée par un événement traumatisant et difficile. Nora a…

    - Voyagé dans le temps, vraiment ? termine Sirius à la place du professeur. Harry m'en avait parlé, mais je ne l'ai pas cru, enfin pas vraiment…

    - Oui, c'est en effet ce qui s'est produit ! confirma le vieux directeur dans un hochement de tête.

    Mais il n'en dit pas plus, pourtant ce que la jeune fille pouvait faire pour Voldemort… Cela ne devait pas avoir lieu, mais il ne lui était pas encore possible de pouvoir ramener la petite sorcière. Et dévoiler les secrets qu'il avait en sa possession concernant Nora, ne pourrait pas l'aider, ce serait peut-être même le contraire. Surtout si Voldemort décelait une menace en Nora, pour lui. Ils parlèrent encore pendant une heure de leurs diverses missions en cours, tel que surveillait quelques personnes ou des lieux.

    -Nous n'avons pas toujours de nouvelles de Bilbolback, il a disparut depuis des mois, et Slughorn est introuvable ! fit Dawlish pendant son rapport ce qui se passait au Ministère.

    - Severus, pouvez-vous vous renseignez pour Bilbolback, parmi les Mangemorts ? demanda Dumbledore d'un ton poli malgré le fait que c'était bel et bien un ordre.

    - Ce dernier continuait à acquiescer en silence, il suivait les ordres du vieux sorcier à la lettre, enfin presque toujours.

    - Et les Mangemorts, comment sont-ils en ce moment ? demanda Sirius d'un ton exécrable au professeur Rogue

    - Ils sont comme d'habitude, ils vont, ils viennent, ils tuent, ils torturent ! répondit-il sur le même ton comme si sa question n'avait aucun sens car il en connaissait déjà la réponse.

    La réunion se termina quelques instants plus tard, après la distribution des rôles de chacun jusqu'à la prochaine réunion. Severus, retournerait auprès du Lord pour récolter quelques informations, puis irait à Poudlard terminait l'année scolaire. Sirius, retournerait à Poudlard pour enseigner et veiller sur les élèves. Dawlish et Arthur iraient au Ministère pour garder un œil sur les actions de celui-ci. Remus, lui irait vers le clan des loups-garous qui semblait se rassembler plus souvent depuis quelques temps. Et les autres membres de l'ordre surveilleraient divers lieux et personnes dans le monde Magique.

    Remus se rendit au club, à défaut d'autres termes pour qualifier cet endroit où les loups-garous se réunissaient. C'est là où ils se regroupaient, la plupart était très jeune. Ils se retrouvaient tous pour faire la fête, pour comparer leurs fait d'armes ou pourra écouter un « gourou » qui les persuader qu'ils étaient plus forts, qu'ils valaient mieux que les sorciers. Remus trouvait le discours alarmant et aussi barbares car ils insistaient ses pauvres nouveaux loups-garous a attaquer des moldus et des sorciers, parce que c'était un truc à la mode. Pourtant ce soir-là, Fenrir Greyback tenait un discours différents, ce qu'il avait l'habitude de dire, c'était même l'opposé.

     - Mes chers camarades, aujourd'hui est un jour particulier car aujourd'hui est la dernier nuit avant votre transformation, pour certains votre première transformation. Vous allez trouver dans ses deux chaudrons, fit-il en désignant les deux récipients qui se trouvait devant lui, la potion Tue-Loup ! Oui, je sais, cria-t-il en couvrant les cris de la foule, vous allez me dire pourquoi cette potion ? C'est très simple, créons une armée fidèle et loyal, la plus forte de toutes les armées. Comment me demandez-vous ? Grâce à cette potion, vous pourrez choisir vos victimes, ressentir leur peur, leur souffrance, leur haine. Vous vivrez les choses plus intensément. Et le plus important, vous vous souviendrez de votre œuvre ! acheva Fenrir, suivit pas des cris de joie des loups-garous de l'assistante.

    Il était onze en tout, Remus se tenait dans un petit coin, Fenrir ne devait pas le voir, mais heureusement il quittait déjà la pièce, sans doute pour aller faire son rapport à son Maître. Le jeune Lupin sortit de l'ombre et se mêla à la foule, récoltant les témoignages des uns et des autres tous plus ou moins sensibles aux arguments de Greyback. Remus se demandait où il avait tiré une idée pareille. Il but une bièraubeurre au comptoir quand une femme d'une vingtaine d'années, habillé en noir avec une longue chevelure brune, s'approchait de lui de façon très aguicheuse.

    -Bonsoir, mon tit loup ! fit-elle en posant son cocktail au comptoir et s'installa sur un tabouret prés de Remus.

    Ce dernier se raidit presque instantanément et grommela une réponse toute faite. Le jeune homme n'aimait pas beaucoup ces moments, il ne savait pas quoi faire ou quoi dire pour ne pas griller sa couverture.

    - Tu es timide, allons il ne faut pas ! continua-t-elle en caressant doucement la cuisse de Lupin qui sursauta et s'écarta instinctivement.

    Il croisa son regard bleu qui était très contrarié, elle se leva et laissa le loup-garou tout seul. Il but son verre cul-sec, et s'apprêter à repartir quand il fut attrapé par un grand gars costaud, qui le jeta dehors. La fille brune se tenait à ses côtés, un sourire mesquin sur le visage.

    - On ne veut pas de gens comme toi, ici ! cracha-t-elle en laissant le pauvre Lupin à terre.

    Ce dernier se releva et après avoir nettoyé ses vêtements d'un coup de baguette, il transplana au square Grimmaud pour se reposer, bien qu'une multitude de questions tournait dans sa tête sur le revirement de Greyback sur l'utilisation de la potion Tue-Loup.