• Chapitre 1 (L&S)

    Chapitre 1

    oops

    Lily était restée dans sa chambre, après que Severus soit sorti, elle s'assit alors sur le lit en regardant son petit garçon coucher dans le landau à côté d'elle. Elle caressa alors le visage de son enfant, et elle eut alors des larmes aux yeux, elle pensa alors à ce que Rogue lui avait dit quelques minutes plus tôt. Elle le connaissait depuis des années, ils se sont rencontrés quand ils étaient enfants, mais Rogue a toujours caché ses sentiments pour elle, c'est alors qu'elle se rendit compte que Severus, a toujours tenu une place importante dans sa vie et que même en étant mangemort il a cherché à la protéger au péril de sa vie

    Elle sentit alors la confiance jadis enfoui en elle reprenait vis à vis de Severus, seulement il restait un doute qui subsistait en elle, depuis qu'elle a rencontré Severus, pourquoi il ne lui a jamais dit avant aujourd'hui qu'il l'aimait, si elle l'avait sut avant peut être que les choses aurait été différentes

    Elle regarda alors la chambre où il l'avait installé, et des souvenirs lui reviens en mémoire, elle se souvient du premier jour où dans son enfance elle était venu passer ses vacances ici avec Severus, des images des sons du passé revenaient à la mémoire de la jeune mère un souvenir lui revint :

    Ce fut avant leur première année a Poudlard, l'été qui s'achevait était très chaud, Severus et elle avaient tous juste reçu leurs lettres de Poudlard, et l'un comme l'autre était impatient de prendre la route pour l'école.

    -Severus?

    -Oui, Lys

    -Tu crois être dans quelle maison toi?

    -Je pense que je serais bien à Serpentard, ma mère m'a expliqué un peu leur idéologie et je m'y retrouve un peu

    -Moi j'ai peur d'aller dans une autre maison comme Serdaigle, ou Gryffondor t'imagine si on est séparé et amené à se détester.

    -Ne t'en fais pas mon Lys, même si nous ne sommes pas dans la même maison de Poudlard, comprend bien rien ne nous séparera, je serais toujours là pour toi et si tu as des ennuis mon lys tu pourras toujours venir me voir je t'aiderais au mieux

    -Merci Severus

    Puis il déposa une fine bise sur la joue de Lily enfant

    Puis Lily reprenais ses esprit et elle se dit qu'elle devait parler avec son ami d'enfance elle prit alors son fils dans les bras et sorti de la chambre, elle marchait alors dans le couloir et alla taper a la porte du bureau de son ami. Rogue ouvrit la porte et il fit :

    -Lys!

    -Severus, j'allais descendre pour aller déjeuner, est ce que tu veux venir, déjeuner avec moi?

    -Oui, pourquoi pas, ça me rappellera notre enfance.

    Puis ils descendirent tous les trois, et Rogue indiqua à la jeune femme sa place à table, en s'asseyant l'un devant l'autre et commencèrent à déjeuner Lily reprit alors :

    -Severus,

    -Oui Lys

    -J'ai repensé à notre enfance, tu te souviens avant Poudlard, on devait avoir 10 ans c'était avant de partir pour l'école, tu m'avais dis que quelque soit la maison dans laquelle nous serions, tu me protégerais toujours et tu m'aideras, et tu seras là pour m'aider, tu te souviens

    -Oui Lys, je me souviens parfaitement, et tu sais, ce que je t'avais dis à l'époque est toujours vrai aujourd'hui Lys

    - Je sais Severus, mais je voudrais te demander quelque chose s'il te plaît!

    - Demande-moi tout ce que tu veux

    - Pourquoi tu ne m'en a pas parler? Pourquoi tu as gardé ça pour toi?

    Rogue resta silencieux.

    -Tu sais Severus si tu me l'avais dis avant que tu m'aimais j'aurais sans doute agi autrement

    -Mais aujourd'hui, tu le sais, et tu me repousses, pourquoi Lily?

    -Severus, je suis veuve depuis peu, je ne sais pas si j'ai le droit de m'engager dans une autre relation

    -Je sais, que tu es veuve, Lys, mais je ne te forcerais jamais à m'aimer, je voulais juste que tu saches enfin ce que je ressens pour toi au plus profond.

    -Je le sais Severus, mais pour le moment je suis en deuil, laisse moi un peu de temps pour faire mon deuil et me reconstruire, je vais rester un peu ici pour guérir et quand les choses seront arranger par rapport à Voldemort, je penserais à autre chose

    -Prend tout ton temps Lys, tu peux rester ici le temps que tu voudras, si tu veux je pourrais m'occuper de Harry et t'aider!

    -Pourquoi pas, mais sois patient j'ai besoin de me reconstruire avant de penser a une nouvelle relation.

    - Prend tout ton temps

    La jeune femme ne savait pas très bien comment réagir à tout ça. Peut-être, oui peut-être que les choses auraient été différents, si ils s'étaient parlés plutôt, mais maintenant ce n'était pas le moment. Elle était en deuil, et elle tenait debout parce que Harry était là, elle aurait été seule, elle n'aurait pas sans doute pas pu se lever du lit, ce matin. Mais son petit garçon était là et il avait besoin d'elle. Elle porta son regard vers lui, et le regarda gigoter sa petite cuillère dans tous les sens. Elle sourit devant un spectacle aussi attendrissant, le petit bébé avait essayé de manger tout seul, mais il avait de la compote partout sur son pyjama. Elle soupira et porta son regard sur Severus. Ce dernier semblait avoir reprit constance, et agita sa baguette débarrassa le reste de leur petit déjeuner. Après cela, elle se leva pour prendre le petit garçon dans ses bras et l'amener vers la salle de bain.

    " Où se trouve la salle de bain?" demanda-t-elle à son ami.

    "Au premier étage, juste à droite de ta chambre" l'informa-t-il.

    La jeune femme prit la direction indiquée et quitta la pièce en riant avec son fils. Severus se sentit un peu seul, une fois Lily partit. Il se demanda si elle ne fuyait pas un peu sa compagnie. Il soupira en pensant qu'il y avait de quoi, il était un mangemort, il faisait peine à voir, depuis deux jours qu'elle était là, il avait versé plus de larmes, qu'elle. Alors que la jeune femme venait de perdre son mari, il était pitoyable. Il devait se ressaisir, avant de la faire tuer par manque de vigilance, il n'était plus un adolescent aux hormones en vrac. Il était un homme, un homme qui était entrain de jouer double jeu avec le Seigneur des Ténèbres, il n'était pas question de flancher. Convaincu par lui-même, il monta à la suite de Lily pour se rendre dans sa chambre. En pensant dans le couloir, il entendit des bruits d'eau, et un petit garçon rire joyeusement. Il sourit et continua dans le corridor pour s'engouffrer dans une pièce, sa chambre.

    Lily était dans la salle de bain avec son fils. Il était assis dans le bain, elle avait mis peu d'eau, de peur qu'il se noie. Accroupie, les bras au dessus de la baignoire, elle arrosait joyeusement, ce qui faisait rire son fils aux éclats. Il y a en un qui s'amuse au moins, pensa-t-elle toujours en prise avec ses pensées, et sa douleur de ne plus voir James franchir la porte de leur maison. De ne plus sentir la peau de James contre la sienne. De ne plus sentir sa présence à ses côtés.

    " Oh James" se lamenta-t-elle en regardant le petit Harry, il ne verrait pas son fils grandir et devenir un homme. Il ne verrait, ni ne ressentirait plus jamais. Parfois Lily, avait envie de partir avec lui, mais Harry, son fils était une des rares choses qui lui donnait envie de rester dans ce bas monde. Après une bonne demi-heure, elle sortit son fils de l'eau, et commença à l'essuyer avec une serviette. Elle le chatouillait en même temps, heureuse de partager de tels moments de complicités avec son fils.

    Une fois sec, elle se servit de sa baguette pour nettoyer les vêtements de Harry, elle n'avait que cela, et son petit pyjama, quand ils étaient partis précipitamment de la maison, il n'avait pas vraiment pensé à emporter les vêtements, ni pour elle, ni pour lui. Elle se doutait qui serait bien trop imprudent de pouvoir retourner là-bas. Pourtant elle pensa à tout ce qu'elle avait laissé, les photos, les souvenirs, les objets, les vêtements... Le corps de James. Elle ne pouvait même pas... l'enterrer. Elle se mit à pleurer, et serra son fils contre elle. Elle se laissa glisser au sol. Il fallait... qu'elle aille enterrer son mari. Elle se redressa, et essuya ses larmes. Elle sortit de la salle de bain.

    "Severus" cria-t-elle dans le couloir. Elle vit une porte s'ouvrit et se trouva face à Severus.

    "Oui, Lys" fit-il.

    "Le corps de James..." fit-elle désespérément. Le visage de Rogue se figea et il ferma les yeux un moment.

    "Je pense que les membres de l'ordre s'en seront occupés" dit-il avec sincérité. Elle hocha la tête, soudain rassurée par une telle pensée. Oui les autres membres s'en seront occupés, cela paraissait évident. Elle ne pouvait pas l'accompagner jusqu'à sa dernière demeure, mais une part d'elle, était morte avec James.

    "Est-ce que tu veux bien garder, Harry? Le temps que je prenne une douche! demanda-t-elle en tendant son fils devant elle. Severus s'approcha et prit le petit garçon dans ses bras. Et hocha la tête. Lily entra dans la salle de bain pour prendre une douche à son tour.

    Severus, tenant Harry dans ses bras, resta au moins une bonne minute devant la porte, ne sachant pas très bien ce qu'il devait faire avec le petit garçon. Il prit le chemin de son bureau. Il posa le petit par terre, et lui donna une plume qui se mit à mâchouiller. Severus soupira en voyant une de ses plumes être traitée de cette façon. Il s'installa sur un fauteuil et observant le petit garçon. Comment le mage noir pouvait s'imaginer que ce bébé puisse lui nuire, c'était incompréhensible. Il posa un coude sur son genou, et son menton dans sa main. Le garçon se redressa sur ses pieds et fit quelques pas vers Severus. Ce dernier se redresse et se cale au fond de son fauteuil. Il ne sait pas du tout comment il doit réagir. Le petit bébé fait peur au méchant mangemort. Il faut voir ça pour le croire. Il regarda la porte, avec espoir que sa mère entre.

    "Papa" fit le bébé en tendant sa plume pour la poser sur les genoux de Severus. Puis il se met à marcher dans le reste de la pièce. Severus pousse un profond soupir et préfère oublier que le petit garçon l'a appelé PAPA à cet âge-là, tous les hommes se ressemblent pour lui. Il se retourne pour voir Harry posait la main sur un livre de sa bibliothèque. Severus se lève et prend le livre des mains du petit bonhomme. Ce dernier le regarde avec de grands yeux étonnés, puis se met à pleurer.

    Lily dans la salle de bain, elle vit de sortir de la douche, enveloppé dans sa serviette, elle entend les cris de son petit Harry. Elle sort de la pièce précipitamment et suit les pleurs, et entre dans la pièce. Pour voir Severus, accroupit devant son petit garçon, essayant d'attirer son attention pour le calmer. Mais Harry, les yeux fermés, pleure comme un désespéré.

    "Qu'est-ce qui se passe?" demanda-t-elle en se précipitant vers son fils.

    "Je lui ai prit le livre des mains, c'est tout" fit Severus, sans savoir ce qu'il a fait de mal dans l'histoire. Rogue ne voulait tout simplement pas que son livre soit mâchouillait ou déchirait.

    "Ca va aller" fit Lily en berçant doucement son fils dans ses bras. Severus réalise alors qu'elle est nue sous sa serviette, et avala sa salive avec difficulté. Il préfère quitter la pièce que de rester plus longtemps et de craquer. Franchement les avoir ici tous les deux, n'étaient pas forcément la meilleure idée du siècle. Il se demandait s'il ne valait pas mieux les confier à l'Ordre, tout en sachant qu'il perdrait peut-être la seule occasion qu'il aurait de se rapprocher de Lily.

    Une certaine routine s'installa entre Rogue, Lily et Harry. Ils commençaient à prendre l'habitude de se voir les uns, les autres et de cohabiter. Ainsi Lily se levait un peu avant Harry pour aller prendre sa douche, ainsi elle n'avait pas besoin de le confier à Severus. Puis après, le petit bonhomme se réveillait et ensemble, ils prenaient leurs petits déjeuners. Parfois Severus, les accompagnaient, parfois il se trouvait ailleurs. La jeune femme ne voulait pas penser qu'il se trouvait en présence de Voldemort, l'homme qui cherchait à tuer son fils. Après le petit déjeuner, Lily donnait le bain à Harry. Il commençait à marcher, et la jeune femme trouvait triste que son père, James ne puisse pas assister au premier pas de son fils. Le reste de la matinée, elle le pensait à lire, ou à ranger la maison de son ami. Pendant qu'Harry jouait. Lily trouvait que c'était normal d'aider Severus dans l'entretien de la maison, surtout que c'était Harry qui faisait le plus de dégâts. Elle ne comptait plus le nombre de fois où sa purée, sa compote, ou son repas était tombé par terre. A chaque fois, Severus disait que ce n'était pas grave, mais Lily fâchait son fils pour qu'il fasse attention à ce qu'il faisait. Severus rentrait, quand il était absent, peu avant le repas de midi, et ils déjeunaient ensemble. Pendant le repas, les deux anciens camarades de classe, se remémoraient leurs enfances, et leurs études à Poudlard. Lily comprenait un peu mieux, Severus, avec le recul de la maturité. Pourquoi il avait agit de cette façon, et pourquoi pas d'une autre. Elle savait maintenant, que Severus avait toujours détesté James. Il était tout ce que Severus aurait voulu avoir, aurait voulu être. Après le repas, Rogue se retirait dans son bureau et Lily pensait l'après–midi à lire, à jouer avec Harry. Parfois Severus venait les rejoindre, et c'était un peu comme se retrouver en famille. La jeune femme ressentait beaucoup de culpabilité à cette pensée, car c'était avec James qu'elle formait une famille et pas avec Severus. Mais savoir qu'elle n'était pas seule dans cette épreuve, était d'un tel réconfort. Le soir, Lily et Severus partageaient le repas, et se couchaient tôt, surtout Harry qui avait des journées bien remplies. Une fois dans son lit, Lily enfouissait son visage dans un cousin, triste de ne pas avoir James à ses côtés, rassurée de savoir que Severus veillait sur eux. Heureuse d'avoir son fils avec qu'elle, si elle avait été seule, elle n'aurait jamais tenue le coup. Parfois, elle pleurait, parfois elle regardait le plafond perdu dans le vague. Il arrivait qu'un sourire se dessine sur son visage, à la pensée d'un souvenir heureux. Et puis, elle finissait par s'endormir.

    Rogue de son côté, était toujours heureux de voir la jeune femme à ses côtés, les premiers temps, il était surpris de la voir à la maison. Mais il s'était vite fait à sa présence, il était même parfois pressé de rentrer chez lui. Rogue devait, bien entendu, cacher tout cela au Seigneur des Ténèbres. C'était un grand légimens, mais Severus caché très bien ses pensées et sentiments. Il avait bien entendu fait part de son « désir » pour Lily, et c'est pourquoi le mage noir l'avait forcé, la main pour rechercher de la jeune femme. Il pensait sans doute qu'il serait le plus à même de réussir. Bien sûr, Severus lui apporter des informations fausses, sans l'être vraiment. Par exemple, il avait fait croire au maître des Ténèbres, qu'il avait un espion à Poudlard, et qu'il l'informerait aussitôt que la jeune femme et son fils mettraient les pieds dans l'école. Quand il rentrait chez lui, il retrouverait la douce voix de Lily, bien que parfois, elle se fâchait sur ce pauvre Harry. Rogue trouvait qu'il ressemblait à James, il avait la même tignasse de cheveux, et ce même air. Mais les yeux, ses yeux, s'étaient ceux de Lily. Parfois quand Lily et Harry le regardaient en même temps, il avait l'impression de voir double. Il était aussi très gentil, et très coquin. Et Severus cherchait à oublier qu'Harry l'avait appelé Papa, il ne fallait pas y penser. Quelques jours venaient de passer et Severus avait l'impression de vivre au Paradis, et en Enfer à la fois. Mais il était fier d'être le bouclier entre Voldemort et Lily et son fils, Harry. Parfois, il regardait le petit garçon, en se demandant comment il pourrait venir à bout du Seigneur des Ténèbres. Qu'est-ce qu'il pouvait avoir que les autres n'ont pas ?

    Cela faisait maintenant quatre jours que la jeune femme se cachait dans la maison de Severus, il était sans doute temps de prévenir Dumbledore et l'ordre du Phénix que Lily était vivante. Ils avaient sans doute constaté le meurtre de Potter et la disparition de sa femme et de son fils. Il tenait une lettre dans sa main, et la confia à son hibou, qui s'envola par la fenêtre, direction Poudlard. Severus soupira et se coucha lui aussi, sa dernière pensée fut pour Lily qui dormait dans la pièce d'à côté.

    Le hibou survola la ville de Londres, si il avait été un humain, il aurait sans doute rit en voyant un duo se jetait des tartes au citron à la figure. Mais il n'était qu'un oiseau, et passait au dessus de leurs têtes sans se soucier d'eux. Il vola une bonne partie de la nuit, pensa au dessus de la compagne anglaise. Il y avait de nombreuses fermes, et villages dans les environs. Après Londres, il passa au dessus d'une autre grande ville, mais un hibou ne se soucie pas vraiment du rassemblent des humains dans un lieu. Il ne soucie que du parchemin qu'il a autour de sa patte et du destinataire de cette lettre. Pour un hibou, c'était évident ce qu'il devait faire, et où il devait aller. Quand un sorcier lui dit va à cet endroit, et bien il était évident pour le hibou de savoir où se rendre. Poudlard, voir le professeur Dumbledore. Déjà à l'aurore, alors que le soleil était entrain de se lever, le hibou pouvait apercevoir l'école des sorciers. Il vola au dessus de la plus haut tour du château, et descendit pour se poser sur le rebord d'une fenêtre, et avec son bec, il frappa au carreau. Le destinataire de sa lettre, était déjà debout. Il ouvrit la fenêtre et l'oiseau entra dans la pièce et tendit la patte. Dumbledore détacha la lettre, et le hibou s'envola par la fenêtre, il avait accomplit sa mission, il rentrait maintenant chez lui.